FISM

APPRENDRE LA MAGIE

Vous êtes débutant, la magie, vous passionne ... oui mais comment commencer? 

Il Faut: 

  1. être passionné, mais si vous en êtes là de la découverte du site de la FFAP, c'est que votre motivation est déjà importante...
  2. ne jamais se décourager...le chemin est long, la pente raide ...mais les perspectives fantastiques!
  3. quel que soit votre age, contacter rapidement un club, une amicale FFAP la plus proche de chez vous et parler avec le Président qui saura vous guider.
  4. assister aux réunions du club, et donc adhérer à la FFAP, rencontrer, échanger, profiter des bibliothèques, vidéothèques, des sorties, rencontres, conférences, et de toutes les multiples opportunités offertes par les amicales et clubs affiliés ..Et puis ce sera votre tour d'en faire (des tours) ! Vous épaterez vos amis, ce sera le début d'une passion ou peut-être d'une carrière...

... Alors, naturellement vous viendrez assister à votre premier congrès, aux championnats de France, vous vous passionnerez pour une discipline, pour des conférences, vous rêverez devant les spectacles et les stands des marchands de trucs ...

Bref ! avec plein d'étoiles dans les yeux vous deviendrez MAGICIEN et rejoindrez la grande famille des faiseurs de rêves ...  

apprendre la magie

                                                                                          INFO INFO INFO INFO INFO INFO.......

                                       Le BIAM - Projet de brevet d'initiateur aux arts magiques

           Il y a de plus en plus de passionnés dans nos clubs, qui veulent apprendre et pas simplement sur internet...Or, peu de magiciens ont toutes les compétences pour enseigner...  La FFAP travaille donc sur le  brevet d’initiateur des arts de la magie (BIAM).

        La FFAP délivrera  un Brevet d’Initiateur aux Arts de ma Magie, intitulé BIAM, qui qualifie un initiateur capable de prendre en charge la sensibilisation et la découverte des arts de la magie.
        Ce brevet permettra  à l’initiateur de maîtriser les compétences minimales pour faire découvrir aux débutants, à partir de 10 ans  les techniques de la magie à un groupe de 3 à 6 personnes maximum en fonction de l’organisation pédagogique de la séance,  Les ARTS MAGIQUES occupent une place croissante dans les activités culturelles, artistiques, éducatives et de loisirs et  s'adressent plus particulièrement à un public jeune et moins jeune. Son initiation et son enseignement touchent au développement intellectuel et moral de la personne, et méritent à ce titre une vigilance particulière.
La Charte du BIAM créée par la FFAP  a pour mission de donner un cadre précis et reconnaissable au paysage des écoles, des ateliers ou de tout autre lieu de pratique de l’art de la magie ainsi que dans les activités de loisirs en définissant des principes d’enseignement et de déontologie.
L’enseignement aura les orientations suivantes :

LA DIMENSION ARTISTIQUE

La pratique de la magie, outre le développement intellectuel et moral de l'individu, intègre une dimension culturelle et artistique. Le BIAM  prend en compte les activités créatrices auxquelles cette pratique donne libre cours. La pratique de la magie passe notamment par la technique, la musique, le théâtre, la danse, le mime, les arts plastiques (décor, accessoires), le maquillage, les costumes et peut aboutir à la création de numéros et/ou de spectacles.
Afin de favoriser et de garantir l'expression artistique et l'activité créatrice chez le pratiquant ainsi que dans la pratique avec des publics spécifiques, petite enfance, handicap... Le BIAM  veille  aux connaissances des intervenants ; en un mot donne tout son sens aux "Arts de la magie".

LA PEDAGOGIE ET LA FORMATION

Toutes les exigences énoncées par le BIAM  ne pourront être mises en application que si les intervenants ont compétence et qualification.
Aucun diplôme d'État à l'encadrement des Arts de la magie n'étant, aujourd'hui, en place, la compétence des intervenants sera appréciée en fonction de leur expérience professionnelle et de la possession du Brevet d'Initiateur aux Arts de la magie (BIAM) de la Fédération Française des Artistes Prestidigitateurs (FFAP), brevet fédéral nécessaire pour enseigner.

L'ACTION DE LA FFAP

La FFAP regroupe à elle seule plus de 1300 adhérents. Cependant, il existe plusieurs centaines d'ateliers de pratiques diverses autour des Arts de la magie (au sein de MJC, Centre Sociaux Culturels, Maisons de l'enfance, centres de vacances, structures privées, etc.), avec des enseignants qui ne souscrivent à aucun référentiel.
Plus qu'un système de contrôle, la FFAP se veut avant tout un réseau permettant un enrichissement mutuel, une confrontation des idées et des pratiques. C'est aussi un collectif engagé dans le mouvement pour la reconnaissance pleine et entière des Arts de la magie. La FFAP édite un journal. Elle organise des regroupements de formation (Equipes de France de magie de Scène et de Close-Up). Elle est présente dans de nombreuses rencontres ou festivals et organise des congrès et des conférences.
Elle aura en charge la formation des futurs enseignants.
La FFAP qualifiera les compétences, les capacités de ses enseignants et délivrera un Brevet de ses commissions.
Par l’envoi de circulaire, elle préconisera aux différents organismes d’employer des enseignants titulaires du BIAM.

SOUHAIT

Que l'État, à travers les différents ministères concernés et leurs services déconcentrés, s'engage fortement dans le soutien à cette action fédératrice. Ce soutien pourra s'exprimer notamment par une valorisation de l'agrément fédéral et de l'action de la FFAP auprès des collectivités territoriales et des différents établissements publics.Les membres de la commission portée par Alban William et réunissant aussi  Serge Odin , Pathy Bad, et Pierre Albanez ont été réçus au ministère de la culture pour présenter le BIAM et commencer à le faire reconnaître. Ce sera long et difficile, mais pas impossible précise le Président Odin, nous nous y employons.

Pour la FFAP,la  charte du BIAM est le premier pas vers la mise en place d'un système réglementé pour la pratique des Arts de la magie qui pourrait aboutir, à l'instar de ce qui existe dans d'autres pratiques (artistiques ou autres), à une loi sur l'encadrement des Arts magiques. Ainsi que la reconnaissance du RNCP (Répertoire National des Certifications Professionnelles)

Par de fréquentes réunions auprès du ministère et des interlocuteurs culturels divers la FFAP s'efforce de mettre en place ce projet ambitieux.

Porteurs du projet: ALBAN WILLAMS, SERGE ODIN, PATHY BAD , PIERRE ALBANEZ.